Agence immobilière de prestige dans le Luberon : Venez passer UN NOEL EN PROVENCE et découvrir nos belles traditions

Venez passer UN NOEL EN PROVENCE et découvrir nos belles traditions

Connaissez- vous les traditions de Noël en Provence ?

Si vous venez passer un Noël en Luberon, sachez que de nombreuses traditions séculaires ajouteront un charme certain à vos Fêtes de fin d’année.
 
Le 4 décembre commence la période des Fêtes, une succession d’évènements, de fêtes, de coutumes anciennes préservées, et ce,  jusqu’à la chandeleur,  le 2 février.
 
Commençons par le « blé de la Sainte Barbe ».  En effet, le 4 décembre, la tradition veut que l’on fasse germer des graines de blé dans du coton humide sur  3 soucoupes, le 3 figurant la Trinité.  Si les tiges poussent droites et vertes, l’année sera prospère. Ces mini champs de blé servent ensuite à décorer la table ou la crèche de Noël. On trouve facilement ces grains de blé mis en vente dans les boulangeries au profit d’œuvre caritatives.
 
Ensuite vient le temps de faire la crèche avec ses célèbres santons de Provence, que l’on trouve sur les différents marchés et foires de toute la Provence. Ces petites figurines de terre cuite, créées artisanalement, représentent les habitants des villages : marchand de poissons, berger, boulangers, rémouleur etc…et la Sainte Famille (ensemble des personnages bibliques) auxquels se joindront le jour de l'Epiphanie, les Rois Mages. Tout ce petit monde de figurines d'argile peint restera dans la maison quarante jours pour être ensuite rangé soigneusement jusqu'à l'année prochaine.
 
Pendant le mois de décembre, dans chaque ville et village,  le marché de Noël accueille grands et petits dans une ambiance festive, colorée et parfumée. La gastronomie, l’artisanat, les cadeaux et les décorations sont représentés et proposés, le tout accompagné de vin chaud à la cannelle.
 
La veillée de Noël, le gros souper et les 13 desserts. Le repas du 24 décembre au soir, réunissant famille et amis, en attendant l'heure de la messe, demande tout un cérémonial symbolique.
Tout d’abord, la table est recouverte de trois nappes blanches disposées par grandeur décroissante qui resteront jusqu'à la fin des Fêtes. Trois chandelles blanches sont allumées et les trois coupelles du blé germé de la Sainte-Barbe sont posées sur la table. Du houx à boules rouges, quelques roses de Noël décorent aussi la table.
Ce gros souper est en fait un repas maigre, sans viande aucune, la veille de Noël est un jour d'abstinence (temps de l'Avent). Le repas se compose de légumes et de plats traditionnellement provençaux: la morue ("en raïto") en bord de mer, le muge aux olives, les escargots accompagnés de cardons, de céleri à la poivrade, d'artichaut…
Selon l’endroit en Provence, les coutumes et les plats se modifient, adaptés au terroir.
 
Les 13 desserts se dégustent au retour de la messe de minuit et resteront sur la table les 3 jours suivants. Le chiffre 13 est hautement symbolique, il représente les convives de la Cène, le Christ et les 12 apôtres. Tout comme les plats qui constituent le gros souper, la composition de ces fameux 13 desserts peut variée selon les régions. On peut y trouver de la pâtisserie comme la fougasse à Arles, les croquants aux amandes, les biscotins d'Aix, les oreillettes. Des confiseries, en particulier le nougat blanc ou noir et la pâte de coing et les fruits confits d’Apt.  Les fruits secs,  les mendiants, en rappel aux ordres religieux et à la couleur des robes portées par ces ordres mendiants : - noix ou noisettes représentant l’ordre des Augustins, les amandes pour l’ordre des Carmes, les figues sèches pour l’ordre des Franciscains, les raisins secs pour l’ordre des Dominicains. Les fruits frais, poires, pommes, oranges, mandarines, clémentines, dattes.
 
La Messe de Minuit, dans certains villages pendant la messe de minuit se perpétue le rituel de la cérémonie du « pastrage », coutume pastorale très ancienne, le solstice d'hiver correspondant à la période de l'agnelage.
"Lou bayle", le patron des bergers revêtu de sa cape de bure, de son chapeau enrubanné et tenant son bâton de pèlerin est accompagné des autres bergers, d'un petit pâtre, d'autres enfants portant des agneaux et des jeunes filles vêtues du costume provençal, chargés de présents au son des galoubets et des tambours, tous se rendent à l'église en procession après avoir traversé collines et vallons. A leur arrivée, le bayle prend l'agneau dans ses bras pour l'offrir au prêtre et, au moment de l'offrande, tous viennent alors adorer l'enfant Jésus et remettre leurs cadeaux.
 
Venez fêter Noël en Provence, vous serez séduit par ses charmantes traditions même si Noël est rarement blanc.