Agence immobilière de prestige dans le Luberon : FONTAINE DE VAUCLUSE, une source d'inspiration entre Avignon et Luberon

FONTAINE DE VAUCLUSE, une source d'inspiration entre Avignon et Luberon

Le village de Fontaine de Vaucluse est l'un des plus visités de la Provence et a inspiré de nombreux artistes dont François Pétrarque, Frédéric Mistral et René Char. La commune donnera son nom au département du « Vaucluse », tirant son étymologie de sa curiosité géographique "Vallis Clausa" (Vallée Close).

Au fond de cette vallée clause, une résurgence (la « fontaine ») au pied d'une falaise de calcaire de 230 à 240 mètres de haut offre un débit d'eau annuel de 630 millions de mètres cubes, ce qui en fait la plus grosse résurgence de France et la cinquième au niveau mondial. Ce débit annuel n’est cependant pas constant… Plutôt calme l'été, la sortie des eaux devient spectaculaire en période de crue (hiver et printemps avec un débit qui peut attendre les 90 mètres cubes par seconde. Ce débit permet de fournir une qunantité suffisante pour que l’Isle sur Sorgue soit toujours irrigué. La résurgence de Fontaine de Vaucluse est en fait la sortie naturelle la plus importante d’un « réservoir » (galeries et cavités du massif des monts de Vaucluse et du massif des Barronies, approximativement du Mont Ventoux à la Montagne de Lure recueillant les eaux de pluie et de la fonte des neiges) qui couvre une surface totale de 1 100 kilomètres carrés.

Les premières explorations du gouffre ont débuté en 1878, et le point le plus bas, soit - 308 m à partir de la surface de la grotte, n’a été atteint qu’en 1985.

Les eaux de la Sorgue, de couleur vert émeraude, sortent à une température à peu prêt homogène tout au long de l’année et font le bonheur des sportifs comme les kayakistes.

Cette eau a joué un rôle primordial pour l’économie de ce territoire. En utilisant sa force, des moulins à papier ont fait leur apparition au XVème siècle. Fleuron de l'industrie locale, la papeterie assura longtemps la prospérité du lieu avant d’être dépassée par la modernité et remplacée localement au profit du tourisme et de l'artisanat.

Le tourisme, qui vient essentiellement pour la fontaine, profite au passage d’un village agréable où l’on arpente les vieilles ruelles pavées tout en se laissant porter par la fraîcheur et la douceur de vivre ambiantes.

On peut y voir une église bâtie au XIème siècle remaniée au XIIème siècle abritant le tombeau de Saint Véran, un viaduc, plusieurs barrages et ponts, les vestiges d'un château des Evêques de Cavaillon du XIIIème ou XIVème siècle, d’anciennes usines papetières, une colonne érigée en 1804 pour célébrer le 500ème anniversaire de la naissance de Pétrarque, des bories, abris traditionnels des bergers provençaux… Ainsi que plusieurs musées et apparenté : « Musée-Bibliothèque François Pétrarque », « Musée de l'Appel de la Liberté » (histoire 1939-1945), « Musée Historique de la Justice et des Châtiments » (que l'on appelle plus familièrement "Musée des Tortures"), « l'Ecomusée des Santons », « Monde Souterrain de Norbert Casteret » et « Vallis Clausa , tradition papetière »...

En direction de l'ouest, on trouve Saumane de Vaucluse à 4km et l'Isle sur la Sorgue à environ 7km. Vers l'est, Lagnes à 3km et Cabrières d'Avignon à 10km. Nous sommes à une dizaine de minutes de l'entrée de la vallée nord du Luberon et de ces célèbres villages perchés (Gordes, Ménerbes, Roussillon, Oppède, Lacoste, etc.), et à une quarantaine d'Avignon (Festival, Palais des Papes, Pont d'Avignon, gare TGV, etc.).